Dieu est mort. La nouvelle est tombée brutalement alors qu'on roulait vers Buoux, presque son deuxième chez lui. Forcement on pensait à lui...tu parles d'une ironie. Dieu, c'était un des nombreux surnoms dont on l'affublait. Souvent c'était Le Blond, parfois même Déglingué ou l'homme araignée. Mais pour beaucoup il était resté « Le grimpeur aux mains nues », comme si nous autres on grimpait avec des moufles. A bien y réfléchir c'est un peu ce qu'on pouvait éprouver en le voyant évoluer avec tellement d'aisance, effleurer le rocher avec tellement de grâce...

pedieu« L'escalade, cette chose inutile à laquelle je consacre ma vie ». Patrick Edlinger 15 juin 1960-16 novembre 2012


Dans nos sociétés bruyantes à l'excès de sons mais aussi d'images, d'infos, de lumières, d'idées, de monde aussi, le silence devient un luxe rare. Et pour le trouver il faut souvent fuir vers quelques territoires isolés, loin de la fureur des grandes cités. Heureusement il reste aux marins des océans de solitude et à nous grimpeurs des montagnes de silence. Quoi de mieux que le silence d'une cordée qui dit l'essentiel en harmonie avec l'environnement, ou la gestuelle remplace les mots ? L'alpinisme est le plus souvent une expression silencieuse, comme l'écriture, la peinture, qui sait peut-être un art en somme...

La Ville de La Mulatière !
Le Ski de Randonnée Nordique !
Le FB du Club !
La Chaine de la Seslm !